La pose des margelles constitue une des dernières étapes de la construction d'un bassin. Quand on est arrivé à cette étape, c'est que l'on va bientôt pouvoir se jeter à l'eau. Si la pose des margelles n'est pas une opération très compliquée, elle exige par contre une certaine rigueur et est souvent considérée comme une opération longue et fastidieuse. Les margelles restent un élément de finition très important qui a une grande influence sur l'aspect définitif d'un bassin et c'est pourquoi leur pose doit être effectuée avec soin, même si l'on est impatient de se mettre à l'eau.

 

  • Les margelles se posent sur une ceinture maçonnée en béton armée qui occupe la périphérie de la piscine
  • Il est important que la ceinture de béton sur laquelle repose les margelles soit de la même largeur que celle-ci. Des margelles posées en porte-à-faux risquent de se fissurer.
  • Avant de procéder à la pose proprement dite, il est recommandé d'effectuer une pose "à sec" pour s'assurer du bon positionnement des margelles.
  • On utilise du mortier ou du ciment-colle pour poser les margelles.
  • La pose des margelles ne doit pas être effectuée par un temps trop chaud ou trop humide : avec une trop grande chaleur la colle risquerait de sécher trop rapidement tandis que l'humidité rend la colle moins performante.
  • Rappelez-vous au moment de la pose que les margelles doivent dépasser de leur support vers l'intérieur du bassin, de 2 cm.
  • Pour obtenir un alignement parfait des margelles, il suffit de tirer un cordeau entre chacun des angles du bassin, ce qui permet d'avoir une ligne droite pour servir de repère.
  • On commence par poser les margelles situées aux angles du bassin.
  • Prendre garde à l'espacement entre les margelles pour que les joints aient tous la même dimension (on recommande des joints de 1 cm), des joints dissymétriques sont particulièrement inesthétiques.
© Clic Art Pontigné (49)