L’été est - déjà - terminé et il est temps de se pencher sur la problématique de la mise en hivernage de votre piscine. Cette étape importante n'est pas à prendre à la légère et s'avèrera décisive pour préserver votre bassin et votre matériel des intempéries de l'hiver ainsi que pour maintenir la qualité de votre eau au fil des saisons.
Cette opération essentielle n'implique pas de vider l'eau de votre piscine, qui ne doit être changée que tous les 3 à 5 ans. Vider une piscine, même partiellement, peut engendrer des dégâts sur votre liner, qui se détériore s'il n'est pas immergé mais également sur la structure même du bassin qui a besoin de la force exercée par l'eau (poussée d'Archimède) pour garantir sa pérennité.


L'hivernage passif (ou hivernage complet)

On parle d'hivernage passif lorsque l'on arrête complètement de faire fonctionner la piscine et ses équipements. La piscine est couverte d'une bâche la protégeant des intempéries et des débris et l'ensemble de l'appareillage afférent au bassin est soigneusement mis en sommeil. Ce type d'hivernage est particulièrement adapté aux régions froides, où les risques de gel sont importants.

Avantages :

    Entretien quasiment nul durant tout l'hiver

Inconvénients :

    Mise en place plus longue
    Moins esthétique (mise en place d'une bâche obligatoire)
    Remise en service plus longue et onéreuse (utilisation de produits de traitement)

L'hivernage actif (ou semi-hivernage)

A l'inverse, on parle d'hivernage actif lorsque la piscine continue de fonctionner au ralenti (généralement 2 à 3 heures par jour) afin de maintenir les équipements en marche et l'eau en mouvement. C'est la solution la plus simple à mettre en œuvre et elle permet de maintenir une excellente qualité de l'eau. En revanche elle ne convient qu'aux régions peu sujettes aux risques de gel (Sud de la France par exemple).

Avantages :

    Technique d'hivernage le plus simple à mettre en œuvre
    Remise en service plus simple et rapide
    Qualité de l'eau préservée
    Matériel en fonctionnement constant (évite les risques de grippage de la pompe par exemple)
    Esthétisme du jardin préservé

Inconvénients :

    Le bassin doit être nettoyé régulièrement si aucune bâche n'est installée sur le bassin
    Consommation électrique
    Maintien du traitement et des paramètres de l'eau (entretien constant de la piscine)
    Attention particulière vis à vis de la formation de gel (installer un coffret hors-gel si possible)




POUR PROCEDER À L'HIVERNAGE PASSIF



  •     Nettoyez totalement votre bassin : fond, parois et ligne d'eau (manuellement ou à l'aide d'un robot nettoyeur)
  •     Effectuez un traitement chlore choc
  • Mettez en hivernage votre système de filtration :
  1.         Effectuez un lavage de votre filtre à sable
  2.         Vidangez la pompe et votre filtre
  3.         Vidangez les circuits des prises balais, refoulements, skimmer etc
  4.         Positionnez la vanne multivoie entre deux positions ou bien sur la position hivernage notamment sur les filtres Hayward®
  5.         Nettoyez les différents éléments (paniers, buses etc)
  6.         Desserrez les raccords unions, notamment sur les points bas de manière à évacuer un éventuel résidu d'eau
  •     Vidangez et purgez l'ensemble de vos canalisations ainsi qu'appareils et accessoires périphériques (pompe à chaleur, surpresseur, nage à contre courant)
  •     Mettez en place des bouchons sur les buses de refoulement et sur les différentes prises. Mettez un gizzmo dans chaque skimmer ainsi que des flotteurs sur la diagonale du bassin de manière à maitriser la formation de la glace (celle-ci exercera une pression sur les flotteurs et non sur les parois de votre piscine)
  •     Utilisez des produits d’hivernage afin de limiter la formation de tartre sur les parois de votre piscine
  •     Couvrez la piscine avec une bâche d'hiver
À retenir : Protégez votre piscine des méfaits du gel
Le gel, par la force exercée sur les parois du bassin, peut endommager votre piscine. Positionnez des flotteurs d’hivernage sur votre bassin et des gizzmos dans les skimmers.
Si une couche de gel venait à se former à la surface de votre eau, ne la cassez surtout pas, cela pourrait arracher votre liner.
Placez une couverture d'hivernage sur votre piscine
Cette dernière protègera votre bassin des feuilles et autres résidus qui viennent se déposer et encrasser le fond de votre bassin. Vérifiez cependant de temps à autre l'état votre eau ainsi que son taux pH.
Arrêter le système de filtration de votre piscine
Vidangez le système de filtration afin d’évacuer l’eau qui se trouve dans le circuit. Positionnez des bouchons d’hivernage dans les bondes de refoulement et dans la prise balai. Enfin, arrêtez le circuit électrique.


POUR PROCEDER À L'HIVERNAGE ACTIF



L'hivernage actif consiste à ralentir le fonctionnement général de la piscine. Il convient principalement aux régions à climats tempéré où les températures négatives ne sont pas fréquentes et de courte durée.
Hiverner sa piscine en mode "actif" est un procédé relativement simple. Comme l'hivernage passif, l'hivernage actif ne doit démarrer que lorsque l'eau descend sous la barre des 12°C.


Mise en place :
  •     Filtrez 2 à 3 heures par jour en moyenne (temps de filtration = température de l'eau / 2)
  •     Ne traitez plus votre eau durant l'hivernage (chlore, brome, électrolyse, ...)
  •     Ajoutez seulement un produit d'hivernage sous forme liquide ou en pastilles (une fois en début d'hivernage, puis renouveler l'opération 2 à 3 fois durant l'hiver) afin de combattre la prolifération des algues et des micro-organismes
  •     Ajoutez éventuellement de l'anti-calcaire selon la dureté de votre eau
  •     Vérifiez périodiquement le taux de pH de votre eau et rééquilibrez le le cas échéant (testeur de pH)
  •     Vérifiez tous les 15 jours le panier des skimmers et l'état de votre eau
Nos CONSEILS

    Si la température dépasse les 12°C il vous faudra revenir à un fonctionnement "normal" car les micro-organismes pourront alors se développer de nouveau
    Maintenez un temps de filtration égal à la moitié de la température de l'eau et traitez votre piscine tous les 10 à 15 jours.
    En cas de risque de gelées, pensez à ouvrir totalement les skimmers ainsi que la bonde de fond. En effet, l'eau la plus chaude se situe au fond du bassin, en ouvrant la bonde de fond celle-ci sera ramenée à la surface et évitera qu'une couche de gel ne se forme.
    Si vous possédez une pompe à chaleur à dégivrage, utilisez là pour maintenir l'eau hors gel en paramétrant un seuil de déclenchement à 5°C.
    En hivernage actif vous n'êtes pas obligé de couvrir votre piscine. Ceci conviendra à ceux qui choisissent cette méthode pour des raisons purement esthétiques. Cependant, sachez que le fait de couvrir votre piscine vous évitera la corvée de nettoyage du bassin. De plus, une bâche d'hivernage opaque permettra d'éviter la photosynthèse et donc, empêchera l'apparition d'algues.
    Si vous êtes situés dans une zone sujette à de forts enneigements nous vous recommandons d'utiliser une couverture filet, appelée aussi couverture filtrante de manière à ne pas faire supporter un poids trop important causé par la neige.
    Votre système de filtration continue de fonctionner tout l’hiver. Un coffret hors gel déclenchera la filtration dès que la température descendra en dessous d’un seuil fixé de manière à empêcher la formation de glace et vous évitera de gros dégâts en cas de baisse importante des températures.
© Clic Art Pontigné (49)